Au fil des jours

 Apprendre, c'est l'histoire d'une vie. Le jour où on finira d'apprendre sera probablement le dernier jour de notre vie.


 Un regard d'enfant enregistre vite. Plus tard, il développe l'épreuve.

 

- En vieillissant on devient plus fou et plus sаgе.

 

- On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps,

 mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps !

 

- Nous ne savons pas ressusciter les corps, mais nous commençons à savoir ressusciter les rêves.

 

- Là où il y a la haine , que je mette l'amour.

 

- II ne faut pas seulement accepter les différences, il faut les aimer.

 

- L'habituel défaut de l'homme est de ne pas prévoir l'orage par beau temps.

 

 - L'homme est un être raisonnable, mais les hommes le sont-ils ?

 

 - Il y a des moments où l'absence d'ogres se fait cruellement sentir.

 

 - Qui achète le superflu, vendra bientôt le nécessaire.

 

 - Tout salaire mérite travail.

 

 - Il ne faut compter que sur soi-même et encore pas beaucoup.

 

 - Il n'y a aucun remède contre la naissance et contre la mort sinon de profiter de la période qui les sépare.

 

 - Les habitudes sont d'abord comme les toiles d'araignées, puis elles deviennent des câbles.

 

 - Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. Mais si il n'en a pas alors s'inquiéter ne sert à rien.

 

 - La souffrance s'efface avec le temps, mais le souvenir de la souffrance ne s'efface jamais.

 

  Le poisson ne voit pas l'hameçon, il ne voit que l'appât. L'homme ne voit pas le péril, il ne voit que le profit.

 

 - Qui achète le superflu vendra bientôt le necéssaire.

 

 - L'échec est l'épice qui sa saveur au succès.

 

 - La différence est une beauté qu'il faut apprendre à voir.

 

 - L'important n'est pas ce que l'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce que l'on a fait de nous.

 

 - Le courage de la goutte d'eau, c'est qu'elle ose tomber dans le désert.

 

 - La peur de vieillir abîme plus que l'âge.

 

 - Ne dîtes jamais du mal de vous ; vos amis en diront toujours assez.

 

 - L'école : une serre où l'on apprend aussi la cruauté et la bêtise des autres.

 

 - Le bonheur n'est pas un but ; c'est un sous-produit.